Nous avons résumé ici les réponses aux questions les plus importantes concernant la technique de climatisation et de ventilation.

                       

Pourquoi la proportion d'air frais joue-t-elle un rôle important ?

L'air frais permet de réduire la concentration de virus dans l'air, car l'air fourni est filtré et traité et l'air ambiant pollué est évacué. Actuellement, la proportion d’air frais des systèmes de ventilation doit être augmentée au maximum. Le cas échéant, l’aération par les fenêtres est également utile.

Pourquoi le renouvellement d’air est-il important ?

Le renouvellement d'air indique combien de fois par heure l'air de la pièce est techniquement traité. Un important renouvellement d'air (environ 20 à 30 fois dans les ateliers de découpe) crée une forte turbulence de l'air, qui maintient les virus en mouvement. Or, pour la climatisation d'un bureau ou d'une chambre d'hôtel, le renouvellement d’air double est courant. Ces mouvements d’air sont tellement faibles que les virus sont déposés sur les surfaces et y meurent relativement rapidement.

Peut-on équiper les systèmes de climatisation de filtres contre les virus ?

Une telle modification n'est pas conseillée, car les filtres appropriés (HEPA) ont une trop grande influence sur les performances des systèmes existants. En principe, il est judicieux de purifier l'air ambiant au moyen d'une unité séparée qui fonctionne indépendamment des autres techniques de climatisation ou de ventilation. Par ex. avec le purificateur d’air KA-520. C'est la seule façon de parvenir à une combinaison judicieuse du filtre HEPA et de l'unité de ventilation. Et ce aussi la seule manière d’assurer que le filtre coûteux n’est utilisé que lorsqu'il est vraiment nécessaire.

Peut-on poursuivre l’utilisation des systèmes de circulation d'air pour la climatisation des locaux ?

Les systèmes de circulation d'air tels que les aérothermes, les appareils Fan Coil, les cassettes de plafond ou les systèmes de chauffage au sol peuvent continuer à être utilisés. Ils créent une faible circulation d'air, les virus peuvent se déposer et mourir de la même manière que si l'installation était éteinte. Ils ne transportent pas non plus l'air sur de longues distances et surtout ils ne le transportent pas de pièce en pièce (ou de section de hall en section de hall). Leur exploitation et leur utilisation sont donc sans danger.

L’association professionnelle pour la climatisation des bâtiments (Fachverband Gebäude-Klima e.V.) écrit que les appareils à circulation d'air tels que les ventilo-convecteurs ou les appareils à air secondaire, etc. sont « efficaces uniquement dans l'unité d'utilisation individuelle respective, conformément à leur usage prévu. Ils ne transfèrent pas l'air à d'autres unités d'utilisation et ne sont donc pas critiques. » (Source : Fonctionnement des systèmes de climatisation dans les conditions de la pandémie actuelle de Covid-19 (Betrieb Raumlufttechnischer Anlagen unter den Randbedingungen der aktuellen Covid-19-Pandemie) 24/04/2020, version 2)