Traduit du suédois : Kampmann met le cap sur le nord !

Les paysages nordiques : une tache blanche sur la carte de Kampmann. Jusqu’à aujourd’hui.

Kampmann est active dans toute l’Europe et même présente en Chine. Avec huit bureaux de représentation hors d’Allemagne et environ 80 partenaires contractuels, l’entreprise est présente pour ses clients sur tout le continent. Au premier abord, il est surprenant que les pays nordiques aient longtemps été un peu comme une zone grise sur la carte de distribution de Kampmann. Une lacune qui est en train d’être comblée.

Ce n’est pas que Kampmann se soit désintéressé des pays nordiques. En fait, ces dernières années, des projets dans le Grand Nord ont été réalisés avec succès à plusieurs reprises. Mais un service commercial structuré et soigneusement construit n’existait pas encore. Ce n’est pas parce que la région n’est pas un marché intéressant. Compte tenu de l’âge encore jeune de la société Kampmann (44 ans), sa présence mondiale actuelle est impressionnante. Mais Kampmann n’a jamais rien précipité. L’établissement d’un distributeur dans un pays se fait toujours après une planification minutieuse et étape par étape. Et maintenant, c’est au tour des pays nordiques. Toutefois, on ne peut nier que ce n’est pas une coïncidence si l’expansion européenne s’achève pour ainsi dire avec cette région, car le marché y est complexe et la concurrence intérieure est féroce.

Street in Stockholm with cars and people

Petite histoire locale

Tout d’abord, il faut distinguer les « pays nordiques » de la « Scandinavie ». Le terme « Scandinavie » est plutôt vague et ambigu. En termes purement géographiques, il s’agit de la péninsule scandinave, qui comprend la Norvège, la Suède et le nord de la Finlande. Dans l’usage linguistique allemand, on entend par Scandinavie la Suède, la Norvège, la Finlande et le Danemark. Certains incluent l’Islande. La Finlande, cependant, est culturellement très différente de ses voisins. Ainsi, la langue finnoise a une racine complètement différente de celle des autres États. En outre, il y a eu un mouvement politique appelé « Scandinavisme » au XIXe siècle, qui visait (sans y être parvenue) à réaliser une union suédoise-norvégienne-danoise. La Finlande n’était pas de la partie. En revanche, les pays nordiques sont clairement définis. Ils comprennent la Suède, la Norvège, le Danemark, la Finlande, l’Islande, le Groenland, les îles Féroé et l’archipel d’Åland, largement autonome, au large des côtes finlandaises.

Ce qui unit tous les pays : des paysages magnifiques et un niveau élevé de développement social et économique. La Norvège, par exemple, est en tête de l’indice de développement humain depuis 2001, avec une brève interruption par l’Islande (2007 à 2008), qui est l’indicateur de prospérité des Nations unies pour les pays du monde. Il en résulte un grand contraste : d’une part, une nature impressionnante, l’immensité, la solitude, le silence ; et dans les zones peuplées, des infrastructures presque parfaites avec la technologie la plus avancée et des entreprises commerciales opérant à l’échelle mondiale. Contrairement à nous, les Allemands, où les vertus qui nous sont attribuées, l’assiduité, la ponctualité et le sens de l’ordre conduisent parfois à l’opiniâtreté et à la rigidité, nos voisins nordiques obtiennent leur succès de manière détendue et toujours amicale. Cela s’applique aussi bien aux entreprises qu’aux activités de loisirs, comme le sport. Dans ce domaine aussi, les gens travaillent dur, mais sans oublier le plaisir que cela procure.

Ouvrir les portes du marché

Dans une région économique aussi forte, même une entreprise comme Kampmann n’enfonce aucune porte ouverte. Bien que les compétences des ingénieurs allemands soient appréciées dans les pays nordiques, les produits locaux peuvent certainement suivre le rythme. Et là-bas, la voix du sang est la plus forte. Par exemple, en Finlande, on n’utilise des produits étrangers que s’il n’en existe pas d’adapté dans les frontières. Ce serait donc une erreur de placer les marchés des pays nordiques sur un seul et même plan. Non seulement d’un point de vue économique, mais aussi légal. En effet, il y a des différences considérables à prendre en compte lorsque l’on entre sur un marché. Pour ce faire, Kampmann a mené une vaste analyse de marché. Il a notamment été possible de se baser sur les expériences de différentes chambres de commerce extérieur et de partenaires commerciaux qui travaillent depuis longtemps déjà dans les pays nordiques pour Kampmann.

Red houses in a street in Scandinavia

Comme l’on peut s’y attendre de la part de nations avancées, l’efficacité énergétique joue un rôle important, d’autant plus que les hivers sont plus longs et froids et les coûts de l’énergie en conséquence plus élevés. Mais Kampmann dispose d’un atout décisif dans sa manche : beaucoup des produits en provenance de Lingen se caractérisent par une efficacité maximale. Toutefois, le marché nordique constitue en premier lieu un processus d’apprentissage pour Kampmann : les applications et les sites d’utilisation des systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation ne peuvent pas être transposés directement de l’Allemagne à un autre pays. Il faut aussi commencer par se faire un nom en tant que fabricant axé sur les solutions. En suivant cette tactique du « pas-à-pas », Kampmann tente de prendre pied dans l’un des deux plus grands marchés régionaux : au Danemark et en Suède, notamment dans la métropole de Stockholm. Proposer des versions du site Internet de Kampmann et de la boutique dans les langues parlées dans ces régions est une mesure qui ouvre la voie pour l’installation d’une représentation sur place dans un avenir proche. Kampmann met le cap vers le Nord… Et y reste.

Exterior view of the Swedbank in Stockholm

L’expansion vers le Nord de Kampmann livre déjà ses premières réussites. Ainsi, le nouveau siège de la Swedbank à Sundbyberg près de Stockholm a été équipé de 731 Katherm NK. Les chauffages en caniveau fonctionnent devant les fenêtres au ras du sol et offrent donc la grande transparence que le bureau d’architectes danois 3XN voulait donner à ce grand joyau avec une superficie de base brute de 45 000 m². Les Katherm NK chauffent par convection naturelle et se distinguent par des temps de chauffage courts et une bonne capacité de régulation.

Pictures by Markus Monecke/Studio M.